Laisse pas traîner ton brief !

Co-conception, ou comment bien travailler son brief en amont ?…

C’est maintenant. Vous avez pris la décision : la vie à Paris/en province (rayez la mention) c’est fini ! A vous le changement de cap et le quotidien sous de nouveaux horizons.

Oui mais voilà, si vous avez réussi à choisir une région, voire une ville, il va maintenant falloir se jeter dans le marathon de la recherche de logements.

 

Deux migraines plus tard, vous décidez de faire appel à un agent immobilier qui s’occupera des recherches pour vous.

Après quelques coups de fil ou dépôts de dossiers sur des plateformes, un agent vous propose deux visites. Le premier appartement est vraiment cosy. Le hic, c’est qu’il est dans un quartier qui vous déprime un peu. Et ça, vous n’y aviez pas pensé avant d’y être.

 

Deuxième essai : la proximité des transports c’est chouette, mais l’appartement est dans une résidence ultra familiale et vous… vous avez envie de faire un peu la fête certains soirs. Dommage. Vous repartez aux quatre coins de la ville pour des visites auxquelles vous ne donnez pas suite. Vous réalisez au coup par coup les points bloquants pour faire votre choix. Finalement, prendre un agent ne vous semble pas si efficace que ça.

 

Si vous nous avez déjà lu, vous savez qu’à l’Atelier on aime bien changer de métier : tailleur, restaurateur, majordome… mais on revient toujours à nos amours : la communication.

C’est donc le moment d’y revenir avec notre agent immobilier :

est-ce que vous pensez l’avoir correctement briefé ?

Là tout de suite, vous vous dites que l’agent :

  1. c’est son métier.
  2.  il aurait pu poser plus de questions dès le départ.

Et vous avez raison sur les deux points. Mais (il y a toujours un mais) si vous n’avez pas réfléchi en amont à TOUT ce qui est important pour vous, comment pourrez-vous répondre aux questions du petit 2 ?

Ce nouveau logement, c’est vous qui allez vivre dedans. Pas lui. C’est vous qui allez recevoir dedans. C’est vous qui allez utiliser tout ce qu’il a à offrir. Alors l’agent a des compétences, des outils et un réseau pour trouver ce qui vous correspond et peut-être même dépasser vos attentes.

En bon professionnel, il vous posera effectivement les bonnes questions.

 

Mais les bonnes réponses, il n’y a que vous qui les avez.

Votre campagne de communication, c’est vous/votre marque qu’elle représente et c’est vous qui la portez. Un profond travail de réflexion sur vos besoins et vos enjeux en amont, c’est l’assurance d’un meilleur brief pour votre agence. Parfois cette réflexion est complexe et nécessite recul et conseil. Le brief peut donc se construire à plusieurs : agence incluse.

 

Mais au final, la bonne posture à garder en tête, c’est que plus vous y mettrez de vous, avant et pendant le brief, et plus votre projet vous correspondra.

Vous optimisez les chances d’avoir une campagne/un site web/une application qui remplit au maximum vos attentes avec beaucoup moins de perte de temps et d’énergie pour tout le monde.

 

La seule question qui reste c’est : qu’allez-vous faire de toute cette énergie épargnée ?

On vous voit bien la mettre illico dans un nouveau projet, avec un super brief tellement efficace que vos collègues vous demanderont un tuto.

Elle est pas belle la vie ?

 

Atelier La Fille, digital fait main.

Newsletter #27