Comment construire une stratégie sur les réseaux sociaux en 5 étapes ?

Alors oui, on s’attaque à un sujet hyyyyyyper large et c’est du costaud. Pour être honnête, on n’est pas sûr de réussir à faire un article concis.

Cela dit… qui demande un article concis ? Pas nous. Vous ? Bon ok, on va voir ce qu’on peut faire.

… Et on va surtout essayer de vous donner quelques clés pour se lancer sur les réseaux sociaux quand on est une jeune marque (jeune en terme de présence digitale).

 

Qu’est-ce qu’on entend par stratégie sur les réseaux sociaux (ou stratégie social media) ? 

Déjà, il faut comprendre que c’est un métier à part entière d’élaborer ces stratégies. Alors oui, c’est possible de le faire seul, mais être accompagné par un Community Manager ou un Social Media Manager c’est quand même l’idéal. C’est même plutôt smart (et “smart”, on en reparle juste après).

 

L’objectif derrière cette “stratégie sur les réseaux sociaux” c’est de préparer tous les éléments représentatifs de votre marque que vous allez activer et présenter sur les réseaux sociaux. Pour, in fine, installer votre “présence digitale sociale”.

 

Allez, c’est l’heure du grand plongeon dans notre tuto en 5 étapes pour créer votre stratégie sur les réseaux sociaux !

1 – La priorité : définir sa cible & ses objectifs

Tout d’abord, réfléchir à qui sont vos publics, en cohérence avec l’activité de votre marque : quelle tranche d’âge, quelles catégories socioprofessionnelles, genres… Sans rentrer dans la notion de persona (chère aux professionnels du marketing) qui peut créer des biais de confirmation (je vais choisir des gens comme moi), on définit un groupe qui partage certaines caractéristiques et surtout des centres d’intérêts autour de notre activité. 

 

On sait “à qui” parler, c’est top. Maintenant il s’agit de définir ce qu’on veut obtenir de la part de nos publics. C’est-à-dire définir nos objectifs marketing (ils doivent logiquement être en adéquation avec les objectifs commerciaux – au final, servir le même but = la notoriété de votre marque). La méthode classique, c’est la méthode SMART.

vos objectifs doivent donc être :

  • Spécifiques = précis ! On  évite d’être vague parce que “tout objectif flou conduit obligatoirement à une connerie très précise” (c’est pas nous qui le disons c’est Frédéric Dard !).
  • Mesurables : on a besoin de quantifier et de pouvoir évaluer le résultat obtenu.
  • Atteignables : on a plein d’envies et d’ambitions, c’est cool. Mais si à la fin il ne s’est rien passé parce que c’était trop dur, trop gros, trop tout… on fait quoi ?
  • Réalisables : est-ce qu’on a les ressources internes pour y parvenir ? Est-ce qu’on a les moyens ?
  • Temporels : mettre une deadline pour atteindre les objectifs, c’est mieux, sinon on aura toujours des excuses pour dire que “ça va finir arriver”… On connait l’histoire.

 

 

Quelques KPI – facteurs clé de succès – sont aussi intéressants à identifier et à suivre sur les réseaux sociaux (disponibles dans la partie “statistiques” de tous les réseaux sociaux) : 

  • Le nombre de followers
  • Le taux d’engagement
  • Le nombre de mentions j’aimes et de commentaires
  • Les impressions & la portée

Vous l’aurez compris, on est sur du connu et reconnu, que ce soit pour une stratégie réseaux sociaux ou pas, il faut toujours avoir des objectifs précis et une cible à atteindre.

2 – Un indispensable : choisir les bonnes plateformes sociales

On est ok avec l’audience cible. On est ok avec les objectifs. Le “next step” : choisir sur quelles plateformes vous allez investir du temps, de l’énergie et de l’argent.

 

Commencer par une seule et se familiariser avec avant de partir sur une deuxième, c’est le premier “tips”. Avec la pratique, on comprend les caractéristiques de chacune des plateformes et on est plus à même de sélectionner. L’autre “tips” : ne pas chercher à être sur TOUS les réseaux. D’une part, cela demande énormément de temps. D’autre part, ce n’est pas efficace ni rentable. Il vaut mieux avoir une présence parfaite sur 2 réseaux qui fédèrent un maximum de vos publics cibles plutôt qu’une présence aléatoire sur 6 réseaux. 

De manière générale, les réseaux sociaux – et leur algorithme – aiment la régularité et la qualité. Si ce n’est pas le cas, vous ne serez pas mis en avant et n’obtiendrez aucune interaction.

 

 

On recommande également les infographies de l’ECN qui reprennent les grandes infos importantes de chacun des réseaux sociaux.

3 – Un incontournable : élaborer une stratégie de contenu

 

Parmi toutes les étapes, c’est bien celle-ci qui prend le plus de temps. Votre stratégie de contenu est constituée par l’ensemble de vos contenus (vidéos, images, sondages, articles, profils sociaux…) sur le web et plus spécifiquement sur votre plateforme digitale et sociale.

mais également par la fréquence de publications pour chaque réseau (le calendrier éditorial : votre meilleur allié) et par un ciblage de type de contenu en fonction du réseau.

 

Bien sûr, elle doit être accompagnée d’une charte graphique et d’un Tone of voice propre à votre marque. Le contenu sur les réseaux sociaux se doit d’être cohérent avec votre identité graphique (votre logo, vos couleurs, votre ton… votre plateforme de marque).

 

Bonus : de nombreuses applications comme Hootsuite ou Swello permettent de suivre les publications programmés dans un calendrier éditorial clair – plus on multiplie les profils sociaux, plus c’est pratique de tout centraliser sur une application pour la programmation et le suivi des publications. 

4 – Un requis : mettre en place une veille marketing

 

Aujourd’hui, pléthore d’outils vous permettent de centraliser un tas de flux pour être au courant de l’actualité digitale. Mais les flux sont si nombreux que vous pouvez vite être noyé ! 

 

On vous conseille nos “best” : le Blog du modérateur, le Journal du CM, Swello (pour un récap hebdo des nouveautés sur les réseaux sociaux) et J’ai Un pote dans la com. Chacun de ces sites propose des newsletters quotidiennes ou hebdomadaires. Abonnez-vous. C’est gratuit et ça peut rapporter gros (comme disait la pub).

 

S’il vous reste du temps, “traînez” un peu sur Twitter ou LinkedIn en parallèle de tout ça. Entre deux vidéos de chats, on peut trouver du contenu intéressant sur des sujets en lien direct (ou non d’ailleurs) avec sa marque, son audience ou ses concurrents.

Intégrer un temps de veille dans votre routine quotidienne est une pratique à mettre en place.

5 – Une nécessité : mesurer les retombées et dresser des rapports

 

Ça paraît évident, ou peut-être pas. Mais évidemment, il FAUT mesurer les retombées des actions menées sur les réseaux sociaux.

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’il est très important de suivre les résultats pour pouvoir corriger les actions menées si elles ne s’avèrent pas efficaces. La transmission d’informations aux autres collaborateurs de l’entreprise est également primordiale ! Que ce soit sur un doc word, sur un canva, sur un doc ppt ou sur excel,  ce qu’il faut c’est avoir accès rapidement aux chiffres pour pouvoir travailler avec.

 

À l’atelier, on a mis en place un système de rapport hebdo avec les statistiques qu’on récupère sur nos différents réseaux sociaux (allez, notre insta, notre facebook, notre linkedin et notre twitter). Et on utilise l’outil Swello – qu’on recommande d’ailleurs – qui nous donne également pas mal de statistiques intéressantes.

Pour conclure

Bah on n’a pas réussi à faire concis ! En même temps, on avait prévenu.

Ce qu’il faut retenir sur la construction d’une stratégie sur les réseaux sociaux, c’est qu’elle est indispensable dans la relation qu’une marque établit avec ses publics. Près de 75 % de la population utilisent les réseaux sociaux, ce serait donc fou de se passer de ces canaux. Mais face aux gigantesques flux d’informations et à la féroce guerre de l’attention : seule une stratégie efficace vous assurera de garder la tête hors de l’eau ! 

Newsletter #31