Comment développer et renforcer sa marque-employeur ?

Et puis, déjà, c’est quoi ça : la marque-employeur ?

Selon pôle-emploi c’est “l’ensemble des problématiques d’image de marque liées à la gestion des ressources humaines et au recrutement d’une entreprise”. Pas forcément parlante cette description… mais heureusement on vous a préparé un petit guide pour vous y retrouver.

La première chose à faire, et c’est souvent comme ça d’ailleurs, c’est d’étudier l’existant. Cela permet de déceler les éléments à développer, ceux à ajouter et ceux à corriger/supprimer.

Voici les points à observer :

  • l’image que vous avez en tant qu’employeur (en interne comme en externe) : questionner vos collaborateurs actuels, ceux qui sont partis, consulter les sites qui évaluent les environnements de travail (tel que Glassdoor)…
  • l’identité de votre entreprise (aidez vous de votre plateforme de marque pour étudier l’ADN de votre entreprise),
  • les pratiques managériales et RH au sein de votre entreprise : vos processus, vos méthodes d’entretiens, vos onboarding et offboarding…

De plus, pensez à impliquer le maximum de vos collaborateurs. Qui mieux pour parler de votre entreprise que les individus et personnalités qui s’y trouvent ?! 

Une fois cette étape passée, plusieurs éléments peuvent être mis en place variant selon les ressources disponibles.

 

5 pistes à explorer

  • La vidéo comme format indispensable pour mettre en avant les valeurs de votre entreprise, la personnalité de vos collaborateurs et la qualité et le cadre de vie au travail.

 

  • La vitrine web pour les candidats et pour vos collaborateurs : votre site web, votre blog et vos réseaux sociaux comme outil pour diffuser des actualités sur votre entreprise et faire prendre la parole à vos collabs ce sont vos premiers ambassadeurs, créer un véritable espace de dialogue

 

  • Les sites de recrutements : travailler sa page carrière, mettre en avant la culture de l’entreprise et l’ambiance associée, diffuser des offres d’emplois originales…

 

  • Et pourquoi pas la newsletter pour développer la cooptation, voir recruter vos clients par exemple…

 

  • Le dernier point, et pas des moindres, c’est de travailler le parcours du candidat dans sa globalité : 
    • Au départ : décider du mode de diffusion de l’offre d’emploi (les canaux, le format…)
    • Préparer le processus de recrutement, le nombre d’entretien, le type d’entrevue, 
    • Préparer les entretiens, le déroulement et les sujets à aborder, envisager de présenter les futurs collaborateurs…
    • Préparer l’après-entretien, quand et comment relancer par exemple,
    • et surtout, penser à préparer l’onboarding du candidat au sein de l’entreprise (pot d’accueil, présentation des équipes, aménagement d’un poste de travail adapté…)

 

Ah ! Et désolé d’avance, mais ajouter un baby-foot et un flipper dans les salles communes (à côté de la machine à café…) ne vous fera pas gagner 1000 points en marque-employeur… quoi que.

 

En conclusion

La marque-employeur est une notion à comprendre et sur laquelle travailler lorsqu’on est une entreprise. Oui. Toutes les entreprises se doivent de la prendre en compte en s’assurant du bien-être de ses collaborateurs. C’est important pour recruter, c’est plus important encore pour garder, c’est crucial pour l’ambiance au travail (la QVT !)…

Alors bien sûr, la marque employeur n’empêche pas le  “turn-over” comme on dit, mais il s’agit de mettre toutes les chances de son côté…

Vous avez maintenant toutes les cartes (ou presque) pour devenir un employeur de marque 😉

 

See you next month ! XOXO

©  Tanguy Péan-Valette & Co | Chef de projet opés spés

Newsletter #33