#1 L’interview avec les filles de chez Equiressources

On est super fier de vous présenter l’interview de Tiphaine et Eloise de chez Equiressources (le projet qui en parle) !

Nous, à l’agence on aime vraiment bosser avec tout le monde. Et on a décidé d’aller voir tous nos clients un par un pour leur poser des questions.

On débute cette série d’interviews avec Tiphaine et Elise de chez Equiressources ! 

 

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Elise : Moi c’est Elise, je travaille en tant que conseillère emploi orientation pour Equiressources depuis 7 ans, et j’ai une casquette de chargée de communication aussi ! D’où le fait qu’on soit régulièrement en relation [avec nous !!]. Et je m’occupe de toutes les offres relatives aux métiers en lien avec les chevaux de course au galop. 

Tiphaine : Je suis responsable du service Equiressources donc référente emploi formation de la filière équine portée par l’IFCE. J’ai en charge l’organisation et la stratégie globale du service, l’animation, le management de toute l’équipe (10 personnes) et puis tout ce qui est relation avec les partenaires, les prestataires [encore nous !!], la gestion du budget.

 

Comment avez-vous connu L’Atelier ?

Elise : Le premier contact s’est fait par l’intermédiaire de l’une de vos stagiaires [Hello Kenza !], super motivée, qui s’est présentée au salon de l’agriculture internationale (en 2018), premier échange puis premier rendez-vous avec Nicolas aussi. On était en pleine recherche notamment pour (hormis la refonte du site) présenter toutes les compétences et tous les profils de l’équipe avec une ambition de présenter différemment les forces vives de l’équipe.

On s’est revus au Salon du cheval de Paris en 2019. C’était super chouette de retrouver Seyivè et Nicolas plus motivé que jamais pour bosser ensemble ! Ils ont même bravé des les grèves pour nous rejoindre sur le salon. Donc ouais, on a trouvé ça assez sympa.

 

Sur quels services l’Atelier vous a accompagné ?

Elise : Finalement on a avancé sur les sujets : refonte site web, et sur cette idée de mettre en image toutes les compétences de l’équipe à travers une vidéo [la fiche projet juste ici] que l’équipe de La Fille a mise en place avec leurs partenaires (avec Globulo et Gaëlle Tournier) qui sont intervenus de façon plus que chouette sur la réalisation d’une web série dans l’idée de mettre en avant l’équipe.

 

Bon, la vraie question maintenant… Est-ce que vous êtes content de l’agence ?

Elise : On est super satisfaites du résultat (plus de vues qu’on pouvait imaginer) et on a toujours des supers retours.

On envisage évidemment de continuer l’aventure sur d’autres projets, la refonte du site qui a été faite par le site de La Fille (notre site web commençait à être un peu vieillissant et qui sera mis en ligne sous peu).

On a resollicité la fille de façon instinctive, parce qu’on aime bien bosser avec vous, ça paraissait logique pour nous de faire appel à vous sur d’autres thématiques vidéos [d’autres projets arrivent très vite !].

 

Tiphaine : Pour le coup en fait, on aime bien votre regard un peu neuf de non initié sur la filière équine et qui nous permet d’avoir un regard assez frais et assez original sur ce qu’on fait.

Ça fait des années qu’on travaille pour le service Equiressources, on a des idées parfois un peu arrêtées et préconçues [chez La Fille, on aime bosser sans idées préconçues !] et ce regard un peu nouveau ! Toutes les questions que vous avez posées et votre curiosité était hyper intéressante  pour nous ; et pour le coup c’est vrai qu’on avait été sollicité par notre direction et par nos partenaires sur le fait qu’il manquait une mise en visibilité des compétences de l’équipe de notre passion, de notre enthousiasme… et c’est quelque chose nous on vit au quotidienne qui est un peu difficile à transmettre et à mettre en valeur.

Je trouve, que ce soit Seyivè, Nicolas ou Gaëlle, vous avez tous hyper bien saisi notre dynamique, notre leitmotiv, etc… c’est hyper intéressant pour nous.

 

On a voulu en apprendre un peu plus : est-ce que vous montez à cheval ?

Elise : Je ne monte plus à cheval.

J’ai monté à cheval un temps mais j’ai tendance à dire qu’ on a plein de façons d’être passionné par les chevaux, c’est quelque chose qui me porte, c’est sûr. J’ai suivi tout un cursus scolaire, toutes mes formations en lien avec le cheval, il devait quand même y avoir une petite ambition d’évoluer dans ce milieu là, depuis toute petite j’ai envie d’être éleveuse de chevaux, je ne le suis pas devenue mais je suis quand même au service de la filière, je suis super épanouie.

 

Tiphaine : Moi je suis, ouais moi je suis cavalière sur un volet amateur depuis très longtemps, j’ai commencé à 7 ans et je monte toujours.

Le fait de travailler en campagne au Haras national du Pin, à proximité d’écurie, me permet de monter de façon très régulière. Je sors du bureau, j’enfile ma tenue de lumière et je vais aux écuries, c’est très chouette. J’ai toujours aimé monter, faire de la compétition, j’ai un peu moins de temps aujourd’hui mais je parviens à le faire.

En fait, cet aspect dont Elise parle : d’être passionnée par la filière mais pas forcément que grâce à la pratique, je l’ai découvert à travers ma profession à aimer cette filière dans son ensemble.

 

Qu’est-ce qu’on dirait à quelqu’un qui est intéressé par la filière équine ? et qui voudrait éventuellement bosser chez Equiressources ?

Elise : Pas facile comme question ! En fait, pour bosser chez Equiressources, on cherche des profils assez variés, tout le monde est le bienvenue, du moment qu’il a un socle, une base d’aimer les chevaux et les hommes parce qu’on est sur un volet assez social mine de rien…

 

Tiphaine : On cherche des profils hyper diversifiés, ce qui fait la richesse de l’équipe c’est d’avoir de solides connaissances sur les métiers en lien avec le cheval et idéalement sur la filière et effectivement le relationnel prime !

Les conseillers sont en contact permanent avec les employeurs, avec les candidats et les accompagnent sur tous les sujets, aspects sociaux hyper forts. D’un point de vue plus personnel, l’aspect passionné est important mais pas que pour les chevaux, on cherche des personnes hyper investies, dynamiques, je dirai qu’avec un bon sens de l’humour aussi, l’envie de travailler en équipe, de s’investir sur des projets…

 

Et la dernière question, Si vous étiez un cheval ce serait lequel ?

Elise : Moi si j’étais un cheval je serai un cheval de course ! 

 

Tiphaine : Moi je dirai un cheval de saut d’obstacle ! Mais en ce moment surtout mon cheval retraité, qui a donné, qui a fait sa carrière avec sa gentille amateure et qui aujourd’hui est en train de se la couler douce avec pleins de copines, je pense que ce cheval là il est plutôt heureux !

Dans tous les cas, merci beaucoup à Elise et Tiphaine de s’être prêté au jeu de l’entrevue à distance (pas facile mais on a réussi).

 

Malgré la distance et les aléas techniques, on a réussi à avoir quelques images de l’interview ! Voici donc Tiphaine & Elise (Seyivè et Tanguy aussi, bien sur).

Pour en savoir plus sur le projet :