Engagez-vous qu’ils disaient…
Recruter, c’est tout un art !

La Com RH racontée avec nostalgie par un vieux de la veille 😉

Je vous parle d’un temps…

C’est bien simple, ma première agence de communication quand j’avais encore le menton lisse était une agence de com RH. Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, une époque de petites annonces dans la presse, une ère pré-internet où un recruteur se reposait uniquement sur son image grand public pour faire affluer les postulants et ou l’annonce presse pleine page dans le Figaro représentait la plus grosse artillerie quand on voulait recruter 150 téléconseillers.  

Alors des campagnes il y en a de tous les genres et de toutes les couleurs, et par exemple des toutes petites, d’où leur nom les petites annonces. C’est avec ça que je me suis amusé de nombreuses heures pour faire rentrer un maximum de  texte dans une minuscule annonce parce que le papier coûtait déjà cher à l’époque. 

 

Les petits plats dans les grands

Et dans les années 90 (désolé impossible de remettre la main sur des archives d’époque) on se raclait la soupière pour faire des pubs de recrutement aussi classes que les campagnes grand publics de nos annonceurs.

Je me souviens d’une annonce pour Intel Pentium qui nous avait amenés en shooting dans une célèbre boite de nuit des Champs Elysée pour immortaliser les combinaisons Flashy de la pub produit dans sa version RH.

La grande époque !

Historiquement la pub RH, c’est “On recherche… pour faire…” Dans les années 80 ça a twisté vers “trouvez votre futur emploi” avec des variantes bien sûr, entre carrière en or et job de rêve. Depuis quelques années la promesse a fait comme tout le reste de la communication, elle s’est plus intéressée aux individus, même si ça reste “on recherche pour”.

 

 

Il y la participation à de grandes choses 

 

L’épanouissement personnel

 

La flatterie, ceux qui savent se reconnaitront

 

Il y a des vénères qui misent  tout sur les softs skills et qui n’hésitent pas à faire de leur com RH une com grand public :

Et il y à Burger King, Radical et Bold comme on dit chez les anglosaxons :

 

Et puis, il y à le créneau aspirationnel où on parle passion et donc épanouissement, genre « Le cheval recrute”, 2021 

Tout ça pour dire que… 

L’évolution des campagnes de recrutement, sans surprise, va dans le même sens que la société et reste synchro avec la culture. Les enjeux sociétaux se retrouvent dans les enjeux de marque employeur. Et pour recruter, tout autant que pour faire des bénéfices, les entreprises sont amenées à toujours plus transformer leurs méthodes et leurs valeurs pour continuer à séduire. 

 

Et si les premières annonces RH exprimaient un besoin simple et direct : ”bonne boîte cherche candidat”. En 2022, il semblerait qu’elles aient fait un tour : “candidats cherchent bonne boite”. À bon entendeur…

 

“Le monde de demain quoi qu’il advienne nous appartient et la puissance est dans nos mains… ” #NTM

Pour ceux qui auraient raté le coche, le monde de demain c’est aujourd’hui. 

Les autres articles de notre Newsletter :