Taste The TV

Le 23 décembre dernier, Reuters tweetait :

« This lickable TV screen can imitate food flavors. » (cet écran télé à lécher reproduit le goût des aliments)

 

Vous avez peut-être lu ce sujet ces derniers jours chez 20 minutes, Slate ou Creapills. Il semblerait que Homei Miyashita, un scientifique de la prestigieuse Université de Meiji de Tokyo ait inventé un écran à lécher pour (re)découvrir les saveurs des plats.

A la différence de la clé qui permet de télécharger les meilleurs crus en direct du port (USB), cette news n’est pas une vanne. Le lien juste ici.

L’objectif, selon le professeur Miyashita, est de « permettre aux gens de vivre l’expérience de quelque chose comme manger dans un restaurant à l’autre bout du monde, même en restant à la maison ».

La recette miracle de ce druide 3.0 ? Un film hygiénique jetable recouvrant l’écran, des gels spéciaux et un courant électrique pour générer différents goûts.

 

 

On s’imagine, bien installés dans notre canapé, en admiration devant les vidéos-recettes de @Chez Mama Ly, goûter à la sauce 4 épices de sa version revisitée du magret de canard.

Sans vouloir cracher dans cette soupe fraîchement moulinée, il y a quand même quelques hic :

  • Le timing : Est-ce pertinent de développer des trucs à lécher en plein Covid-19 ?
  • L’offre : Pour le moment, on parle d’une dizaine d’arômes que le système est capable de faire ressentir. Est-ce suffisant pour apprécier ne serait-ce que l’exhaustivité de la gastronomie française ? 
  • Le dispositif : Un écran + un film hygiénique + un appareil plutôt volumineux contenant 10 buses
  • Le budget : la version commercialisable de « Taste the TV » (nom du projet) pourrait coûter dans les 800 € (+ les recharges d’arômes)

Les ouvertures ?

  • Ludique déjà, pour d’éventuels quizz culinaires entre potes
  • Educatif également, comme des cours à distance pour les sommeliers par exemple
  • Commerciaux enfin, pour goûter un plat avant de le commander…

En conclusion, difficile de se faire un avis sur un produit aussi inattendu qu’insolite, mais après quelques projections… qu’est-ce que j’en pense ?

 

Au niveau de l’innovation, m’est avis qu’il n’y a jamais de mauvais moment. En pleine crise sanitaire où les gestes barrières sont devenus la norme, c’est osé. Mais au moins, on en parle, la preuve.

 

No one asked for lickable TV, and yet... | Engadget

Et puis, gourmand comme je suis, le projet m’interpelle, m’amuse assurément, m’excite même un peu.

En revanche, investir 800 euros pour un magret de canard que je ne ferai que lécher… je n’ai clairement pas le budget ! Dans tous les cas, je ne goûte que sur MON téléphone !

Newsletter #26